DXeurs

Le DX, pour échanger des QSL sur ses QSO.    

L’activité qui consiste à rechercher des contacts lointains s’appelle le DX = D (distance) et X (inconnue).

 

Les cibistes recherchent les contacts sur un canal d’appel situé sur 27,555 MHz ou 27,455 MHz. Cependant, ces canaux ne font pas partie des 40 canaux légaux de base, mais sont situés dans la zone des canaux « SUP ». Avec 10 watts et une simple antenne quart d’onde certains ont contacté plus de 200 pays différents mais souvent ils utilisent des antennes directionnelles permettant de sélectionner un émetteur lointain.

Une antenne directionnelle peut se révéler très utile pour améliorer grandement la qualité d’une transmission. Les cibistes utilisent généralement des antennes de type Yagi, Cubital Quad, Delta Loop. L’antenne « râteau » pour la réception de la télévision est une antenne Yagi, du nom de son inventeur, un radioamateur japonais. Ces antennes offrent un gain et une directivité (les signaux latéraux et arrières sont fortement atténués, les signaux de stations face à l’antenne fortement amplifiés). Ces antennes sont placées sur des mâts haubanés ou sur des pylônes en fonction de leur taille. Comme elles sont directionnelles, elles sont souvent fixées sur un rotor d’antenne (moteur électrique) qui permet à l’opérateur de la station radio de piloter son antenne depuis sa station.

Lorsqu’un contact lointain est établi, les cibistes échangent souvent des cartes postales de façon à « confirmer » le contact. Ces cartes sont appelées « cartes QSL ».

Beaucoup d’amateurs de DX ont tendance à déborder de la législation en puissance ou fréquence,

à leurs risques et périls ! Des puissances allant de quelques dizaines de watts à plusieurs kilowatts sont parfois utilisées… Les plus passionnés peuvent se tourner vers le statut de radioamateur, de façon à exploiter des fréquences diverses en toute légalité.